LES VINS & RECETTES DU
BARRIO NORTE

Parce qu'on aime partager avec vous !

Malbec Mon Amour !

Le cépage qui forge l’identité du vignoble Argentin.



Originaire du Sud de la France, le Malbec à été importé au milieu du 19ème siècle par Michel Pouget, technicien viticole bordelais, embauché par le gouverneur de Mendoza qui souhaitait développer le vignoble argentin. Des siècles plus tard, le Malbec est devenu le cépage phare de l’Argentine.



© Photo: Bodega Atamisque



L'origine du cépage


Lors de la renaissance, le Malbec aurait été transplanté en Vallée de la Loire. Très cultivé à Bordeaux, où il occupait environ 80% des vignobles de Bourg et de Blaye, avant la destruction de la plus grande partie des vignes du au Phylloxera (puceron ravageur de la vigne) vers 1880.

En 1956, le froid de l'hiver détruisit également beaucoup de vignes, et plusieurs cépages prirent sa place de la Bordelais. De plus, le greffage l'a rendu excessivement productif et trop sensible à la pourriture. Seuls les plateaux calcaires du Causse du Quercy lui ont permis de garder de bonnes qualités.


Il est aujourd’hui incontournable dans le vignoble de Cahors, car depuis l’obtention de l’Appellation d’Origine Contrôlée en 1971, tous les vins de l’AOC Cahors doivent l’utiliser au moins à 70 %. Il est également recommandé et classé dans plusieurs départements du Languedoc et du Sud-Ouest. Il est également planté dans la Vallée de la Loire (AOC Touraine et Rosé d’Anjou), bien que peu répandue.




Le terroir Argentin


Le premier producteur mondial du Malbec est l'Argentine, où les particularités de sa culture lui permettent de donner un vin coloré, épicé, avec une texture presque veloutée.


Dans la région de Mendoza situé au Nord-Ouest, le Malbec bénéficie d’un climat et d’un terroir qui lui sont particulièrement favorables. La région de Mendoza est la capitale Argentine du vin et la première productrice de vin argentin. Elle culmine de 700 à 1500 mètres au-dessus du niveau de la mer et représente un vignoble de plus de 150 000 hectares.

Les vignobles de Mendoza produisent les trois quarts des vins du pays. Cette production s’explique notamment par le développement des chemins de fer au 19ème siècle. En 1885, l’apparition du chemin de fer reliant la région à Buenos Aires, combinée à l’arrivée d’immigrants espagnols et italiens ont ainsi permis de dynamiser la viticulture dans la région. Elles ont permis d’une part, d’exporter la production de vins en direction de Buenos Aires et d’autre part, elles ont permis aux migrants italiens et espagnols qui souhaitaient faire fortune, de venir y travailler. Ces derniers ont ainsi apporté leur savoir-faire viticole mais également les cépages typiques de leurs pays.





Quelques références des incontournable Malbec Argentin à retrouver sur notre e-shop !



AMALAYA CATALPA CLOS DE LOS SIETE



ATAMISQUE TRAPICHE ORELLANA CATENA






L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. Consommez avec Modération






Références: D-Vine & Oeforgood





16 vues0 commentaire